Google crée sa liste noire de requêtes

Comme il était promis au mois de décembre de l’année dernière, Google a éliminé définitivement depuis les suggestions et l’Instant Search les termes directement associés aux services d’hébergement de fichiers et aux trackers torrent. Ainsi la compagnie a-t-elle décidé de perfectionner les méthodes de la défense de la propriété intellectuelle sur ses services.

Parmi les tombés en défaveur tous les groupements de mots contenant les mots «torrent», «BitTorrent», «RapidShare», leurs dérivés et beaucoup d’autres. « Les répressions » n’ont touché que le domaine de l’Instant Search et des suggestions. La donne est restée inchangée.

Google purifie ses suggestions et l'Instant Search

Apparemment, l’innovation n’a pas réjoui les patrons des ressources en question du fait que les hébergeurs de fichiers ne sont pas au fond illicites et sont utilisés souvent dans des buts tout a fait légaux.

« Nous respectons le droit de Google de mettre en place les algorithmes de la composition des résultats de recherche selon les requêtes des utilisateurs. Mais le nom de notre société est une appellation commerciale et elle est unique. Nous sommes certains que chaque personne saisissant nos six ou sept premières lettres mérite un accès aussi facile aux résultats comme en cas de n’importe quelle autre requête », – commente le vice-président de la société BitTorrent Simon Morris.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finir le commentaire par le lien vers votre dernier billet (CommentLuv badge)