Expliquez les champs de vos formulaires de paiement (92% sites ne le font pas)

Ce billet est la traduction de l’article «Add Descriptions To Checkout Form Labels (92% Get It Wrong)» qui fait partie d’une série «most read par tous les webmarketeurs» de Baymard Institute.

Le fameux institut de recherche y partage les résultats de son énorme étude de l’ergonomie des formulaires de paiement passée en 2011 et d’une analyse comparative des 100 plus grosses boutiques e-commerce de l’année 2012.

En étudiant l’ergonomie des pages de paiement et de leurs versions mobiles, les analystes sont arrivés à la conclusion que la majorité absolue des utilisateurs ont du mal à comprendre la destination de certains champs de saisie.

Mythes SEO décortiqués: longueur de la balise title

Les hypothèses font partie majeure de notre travail. Nous n’avons dans notre disposition que des informations très restreintes sur l’algorithme de notre ami Google et donc nous émettons des théories.

Mais chaque hypothèse a besoin d’être approuvée ou désapprouvée par la pratique. Si le référenceur ne le fait pas, il risque fort de faire de fausses conclusions. Ainsi naissent les mythes. Ensuite il les partage avec ses copains qui les suivant aveuglément vont faire tourner vite les illusions dans le web.

J’ai vraiment beaucoup réfléchi à ce quelle forme donner à de nombreuses notes et brouillons cumulés au fur et à mesure du travail. Et donc aujourd’hui je vous invite à la première de la nouvelle rubrique de mon blog « Mythes SEO décortiqués » dans laquelle nous allons essayer justement de ruiner des hypothèses et stéréotypes populaires dont abonde la communauté SEO.

Mythes sur la longueur de la balise <title>

Et nous allons commencer par l’essentiel – la balise title. Et notamment par les mythes existants sur sa longueur.

Aide-mémoire des modèles populaires pour faire une redirection 301

Chaque référenceur se heurte un jour à la nécessité de mettre en place une redirection 301. On y recourt souvent suite à un changement d’adresse de pages Web, pour lier quelques noms de domaine (par exemple ancien et nouveau), éliminer les pages dupliquées.

J’ai essayé de rassembler dans ce billet les modèles les plus populaires de redirections 301 qui permettent de résoudre des tâches courantes dans notre beau métier.

WebVisor – visualisez le comportement de vos visiteurs!

Ce billet est la suite d’une série d’articles sur les différents outils et services qui m’aident fort dans mon travail quotidien.

Le héros du billet d’aujourd’hui sera un service qui pourrait devenir incontournable dans votre arsenal de webmarketeur, au moins chez moi il est ainsi. Il s’agit de l’outil WebVisor qui fait partie du service d’analyse de sites web Yandex. Metrica.

A la recherche des backlinks avec Ahrefs.com

Les backlinks font partie non-négligeable de la campagne de référencement. L’habileté de chercher, créer et gérer de manière efficace ses liens entrants, d’analyser en profondeur les stratégies de netlinking des concurrents a toujours été un atout d’une importance vitale. Encore il y a quelques mois, la plupart de ces tâches ont pu être accomplies moyennant le service Yahoo Site Explorer et de nombreux outils basés sur les données de YSE.

La mort de Yahoo Site Explorer

Mais le 21 novembre 2011, après 6 ans d’existence, Yahoo Site Explorer a fermé ses portes. La communauté SEO s’est retrouvée alors dans une situation embarrassante, car les référenceurs avaient perdu le premier outil de vérification (recherche et analyse) de backlinks.  Le porte-parole de Yahoo l’a commenté par le transfert de toutes les fonctionnalités de YSE concernant l’indexation de sites chez Bing Webmaster Tools et a invité tous à s’y inscrire.

Toutefois Bing ne permettait de tracker que les backlinks de votre propre site. Mais personnellement il m’est égal comment Bing a indexé mes liens, ce qui m’intéresse beaucoup plus c’est de voir les liens pointant vers les sites de mes challengers. Et là, Bing Webmaster Tools gardait le silence.

Les référenceurs se sont rués ainsi à la recherche d’outils capables de remplacer autant que possible Yahoo Site Explorer, en prenant comme critère majeur la taille de leurs propres index (bases de sites) et la régularité de leur mise à jour.

SEOvœux pour l’année 2012

Chers amis, on vit d’excellents moments des fêtes de la fin d’année. Dans une atmosphère festive tout le monde dresse des bilans de année 2011 et note des projets pour la nouvelle année qui s’annonce encore plus intéressante, fructueuse et imprévisible. Comme l’avaient déjà fait beaucoup de SEOs, je vous ai également préparé une portion de vœux de ma part pour l’année 2012.

Et bien, on y va – HO-HO-HO!

souriez

Quelle est la longueur maximum de l’attribut «alt»?

Au cours du travail je rencontre beaucoup de sites dont les webmasters, desirant à optimiser le mieux possible les images, au lieu de remplir rationnellement les attributs «alt», en font de vrai pavés bourrés de mots-clefs. Par un petit test que vous allez trouver ci-dessous, j’essayerai de vous détourner de cette entreprise inutile.

A côté de la légende (signature au-dessous), le nom du fichier et l’attribut «title», l’attribut «alt» sert à communiquer aux moteurs de recherche la sémantique d’une image. Google le prend en compte d’un côté pour «identifier le contenu d’une image» et la faire apparaître dans sa recherche des images. De l’autre, «alt» apporte sa contribution à la pertinence de la page et influe ainsi sur son positionnement.

Le premier facteur de rangement

Est-ce qu’on peut bien positionner une page sans y placer des textes optimisés? Je dirai, oui. Dans mon travail quotidien de référenceur j’ai vu énormément d’examples quand une page était rangée parmi les premières sur une requête concurrentielle vu qu’elle était complètement dépourvue de contenu (sauf la balise <title>). J’entend par le contenu d’une page tout ce qui la fait pertinente : mots clefs dans l’adresse URL, textes, éléments menu, attributs alt et title, maillage interne etc. Il y a des sites qui s’en fichent, ce qui ne les empêchent pas d’occuper leur place sous le soleil…ou plutôt sous les liens sponsorisés:) Évidemment, rien ne se fait pas comme ça et derrière de belles positions se cache un boulot excellent de netlinking et de promotion sociale.

Est-ce qu’on peut bien positionner une page sans y attirer des backlinks ? Bon, sans se focaliser sur les requêtes à forte concurrence, convenez que c’est tout à fait possible. On ne cesse de nous répéter de tous les côtés que « le contenu est roi », et effectivement, il peut faire des miracles. Mais de nouveau, derrière ces miracles se trouve un travail exceptionnel et scrupuleux de rédacteurs et optimisateurs on-site.

Alors, sans quoi on ne peut absolument pas référencer un site ?