Quelle est la longueur maximum de l’attribut «alt»?

Au cours du travail je rencontre beaucoup de sites dont les webmasters, desirant à optimiser le mieux possible les images, au lieu de remplir rationnellement les attributs «alt», en font de vrai pavés bourrés de mots-clefs. Par un petit test que vous allez trouver ci-dessous, j’essayerai de vous détourner de cette entreprise inutile.

A côté de la légende (signature au-dessous), le nom du fichier et l’attribut «title», l’attribut «alt» sert à communiquer aux moteurs de recherche la sémantique d’une image. Google le prend en compte d’un côté pour «identifier le contenu d’une image» et la faire apparaître dans sa recherche des images. De l’autre, «alt» apporte sa contribution à la pertinence de la page et influe ainsi sur son positionnement.

Hypothèse de  base: Google ne prend en compte qu’une partie du texte dans l’attribut «alt».

Objectif du test: Prouver ou désapprouver ladite hypothèse en trouvant la longueur maximum de l’attribut «alt».

Procédure du test

Dans mon dernier billet sur l’accessibilité du site il y avait deux images, dont les attributs «alt» étaient remplis de mots inexistants de manière à pouvoir déterminer leur longueur maximum indexée par le robot de Google.

Attribut «alt» de l'image 1

La page a été vite indexée. Les résultats ont été fixés un mois après.

Résultats

Recherche principale

Etant donné que les attributs «alt» participent au rangement de la page, ils devraient normalement se trouver dans les résultats de recherche de Google. Puisque les mots dont on a rempli la balise «alt» sont inexistants, il ne nous cause pas de soucis de les vérifier dans les SERPs de Google:

Balise «alt» de la première image dans les résultats de recherche

On vérifie comme ça tous les mots, l’un après l’autre, et à chaque fois le résultat se répète. Tout à coup, en arrivant au mot №17 («taupuere»), Google s’excuse de n’avoir rien trouvé:

Les résultats sur la requête «taupuere»

Par ceci, on peut faire le premier bilan que Google n’indexe pas toute la longueur de l’attribut «alt». Je crois qu’avec ce test c’est évident.  Deuxièmement, on peut supposer que le moteur de recherche n’indexe que 16 premiers mots.

La question qui se pose à cette étape: Google, compte-t-il les mots ou bien les caractères? Pour cela, j’ai introduit dans le test la deuxième image, dont l’attribut «alt» a été rempli de mots inexistants, mais plus courts que dans le premier cas. L’analyse des résultats de recherche a permis de constater que ce qui intéresse Google ce sont LES MOTS:

La page se retrouve dans Google sur le mot №16 («cghj2»):

mais absente sur le mot №17 («clhu2»):

Recherche des images

Jusque-là, on a parlé de la prise en compte de l’attribut «alt» dans la recherche principale. Voyons, s’il y a des particularités dans la recherche des images. La première image est également trouvée sur le 16-me mot de l’attribut «alt», mais pas sur le 17-me:

Conclusion

Ce petit test a permis de démontrer que Google ne prend pas en compte toute l’entièreté de l’attribut «alt». Dans l’indexation du texte «alt» le moteur le perçoit comme un ensemble de mots et non pas de caractères.  Dans la recherche principale, ainsi que dans la recherche des images, Google n’indexe que les 16 premiers mots, donc, il est absolument inutile de faire plus.

22 replies on “Quelle est la longueur maximum de l’attribut «alt»?

  • Daniel Roch

    J’ai toujours aimé l’expression “Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement”. Je pense qu’elle est tout à fait adaptée à la longueur éventuelle de la balise Alt.

    Je ne vois pas trop l’intérêt d’une balise Alt de 16 mots, car je me vois mal en tant que référenceur essayer de positionner une page ou une image sur une requête aussi longue. Il faut donc cibler au maximum sa balise Alternative pour qu’elle soit efficace.

    Répondre
  • Loïc

    Le test est précis et le résultat est clair !

    Après, comme Daniel je ne suis pas persuadé qu’il soit utile de remplir les 16 mots, 5 ou 6 seront la plupart du temps suffisant pour décrire clairement l’image.

    Pour compléter, on peut imaginer encore d’autres tests sur l’attribut ALT, par exemple : Est-ce que le premier et le dernier mot ont le même poids auprès de Google ?

    Répondre
    • Alekseo

      Loïc, merci pour le commentaire. Effectivement j’ai réfléchi à ce genre de test: le problème est qu’il est fort compliqué de respecter la propreté du test. Et vu un grand nombre de subtilités qui peuvent influencer le ranking, on risque de prendre ses désirs pour la réalité)

      Répondre
  • Yannick T

    Du factuel, du précis. C’est agréable de repartir avec une vraie bonne info.

    Je rebondis néanmoins sur la remarque de Daniel Roch:
    16mots ca fait peut etre beaucoup, mais si une page a besoin de plusieurs mots?
    En B2B, sur certains secteurs très concurrentiels, il peut être intéressant de mettre plusieurs variantes de mots clés, ca fait un peu “choix 1, choix 2, choix 3 etc”

    Qu’en penses tu?

    Répondre
  • La Boite A Truc

    Très bon travail
    Je cherchais des informations sur cette fameuse balise Alt.
    Et j’ai dans cet excellent test la réponse à pas mal de petits points.
    Reste la logique de l’algo image…pas toujours simple à gérer car la position de l’image dans le site interfère beaucoup le résultat. L’exemple du fameux “Pizza aux anchois” ….

    Répondre
  • olivier

    des alt bourrés de mot clé ne sert à rien pour le référencement naturel. Remplir ses alt oui mais tout un pavé ne sert à rien. Beaucoup en oubli le contenu. Un site c’est avant tout un site riche et original en contenu, une seo bien faite : title, description … Si il suffisait de blinder en alt ça serait simple.

    Répondre
  • Chatizel

    Un article précis et qui répond à la problématique de façon détaillée et expliquée. Que demander de plus ? Merci Alekseo ! (Tu serais mauvais en politique par contre tellement tu vas droit au but :p)

    Il me semblait bien que Google limitait le nombre de mots dans l’attribut alt mais au moins, maintenant, c’est clair.

    Répondre
  • Aymeric

    Test et article intéressant!
    Par contre je mettrais jamais 16 mots dans une balise ALT, comme je ne mettrais jamais 16 mots dans un lien…
    Ces tests ont été effectués avec des mots inexistants, c’était indispensable. mais la page en question sur la requête motn°16 serait elle ressortie avec d’autres résultats équivalents et des mots concurrents?

    Répondre
  • Thibaut

    Je me suis toujours demandé quand je devais m’arrêter dans ces balises alt… grâce à ce test, j’ai la réponse et c’est très simple : un grand merci !
    Ceci dit, je ne pense pas être allé jusqu’à 16 mots pour l’instant, donc bon ;-)

    Répondre
  • Tony

    Très bon test qui nous révèle une nouvelle chose concernant le référencement des images. Toutefois, j’ose espérer que les bons référenceurs savent déjà qu’ils ne doivent pas aller jusqu’à tant de mots.

    Répondre
    • Alekseo

      Merci à tous pour vos commentaires. Je ne mets jamais non plus 16 caractères dans l’attribut «alt», convenez que ça va un peu à l’encontre de l’idée du référencement naturel:)

      Comme j’ai dit au début de l’article, par ce test je voulais avant tout arrêter tous ceux qui en abusent en croyant faussement que cette méthode marche.

      A côté de ça, j’avais envie de partager l’idée que quoique le SEO se base souvent sur des hypothèses (specificité objective de notre travail), nous sommes capables de faire nous-même énormement de petits tests et obtenir à chaque fois des résultats bien précis. Et non pas allez sur les forums avec des questions bêtes pour recevoir ensuite des réponses «approximatives».

      Bon week-end à tous!

      Répondre
  • Hosea

    Bonjour Alekseo,
    Super article fort intéressant ! J’ai toujours aimé cet approche plus scientifique dans les articles traitant le sujet du SEO. C’est très clair et concis.
    Du coup, c’est noté : juste 16 mots. Cependant, je ne pense pas qu’il est nécessaire d’utiliser autant de mots ; personnellement, 5 ou 6 mots sont suffisants.
    Bonne continuation,
    Hosea

    Répondre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *